scoop Facebook



Accueil > Étape 14

14
20

 PLAN 

Quartier : Ville haute
Lieux mentionnés : Port. Bassins. Ingouville. Seine.


Chapelle Ingouville Chapelle Ingouville

©PhBreard, VduH

Vue de la porte d’Ingouville, aquarelle, vers 1820 Vue de la porte d’Ingouville, aquarelle, vers 1820

©Musées historiques du Havre

LA CÔTE D’INGOUVILLE
PAR HONORÉ DE BALZAC

THE INGOUVILLE HILL
IN HONORE DE BALZAC

Honoré de Balzac (1799-1850) a situé dans l’ancienne commune d’Ingouville l’action du roman Modeste Mignon.

Honoré de Balzac (1799-1850) set the action of his novel Modeste Mignon in the former town of Ingouville.

« Ingouville est au Havre ce que Montmartre est à Paris, une haute colline au pied de laquelle la ville s’étale, à cette différence près que la mer et la Seine entourent la ville et la colline, que le Havre se voit fatalement circonscrit par d’étroites fortifications, et qu’enfin l’embouchure du fleuve, le port, les bassins, présentent un spectacle tout autre que celui des cinquante mille maisons de Paris. Au bas de Montmartre, un océan d’ardoises montre ses lames bleues figées ; à Ingouville, on voit comme des toits mobiles agités par les vents. »

Honoré de BALZAC, Modeste Mignon, 1844. Citation extraite du volume Folio, p. 43.

Écoutez l'extrait

Lecture Jean-Pierre Guiner; prise de son Dan Hérouard

Honoré de Balzac

©Père Lachaise, Paris XX,e photo HM

XVIe-XVIIIe XIXe XXe < 1944 XXe > 1944 XXIe
Genre : Roman



En savoir plus

<i>Visite du roi au Havre de Grâce</i> (on aperçoit la porte d’Ingouville), 1749, gravure <i>Visite du roi au Havre de Grâce</i> (on aperçoit la porte d’Ingouville), 1749, gravure

©Archives Municipales

<i>Vue de la côte d’Ingouville prise des remparts du Havre</i>,  gravure,1828 <i>Vue de la côte d’Ingouville prise des remparts du Havre</i>,  gravure,1828

©AMH

<i>Vue de la porte d’Ingouville</i>, aquarelle, XVIII<sup style='font-size:0.5em;'>e</sup> siècle <i>Vue de la porte d’Ingouville</i>, aquarelle, XVIII<sup style='font-size:0.5em;'>e</sup> siècle

©Musées historiques du Havre

> Les représentations d’Ingouville
     Descriptions of the Ingouville hill

Ingouville et sa côte, qui ont formé une commune à part entière avant la destruction des remparts, ont constitué un quartier animé de la ville, depuis les origines de la cité jusqu’au XXe siècle. Guillaume de Marceilles (v 1517-1594), évoque la porte d’Ingouville à la période de la Renaissance, où la ville était fortifiée. Cette porte est aussi mentionnée par Marie Le Masson Le Golft (1749-1826) à l’époque des Lumières. Louis Augustin Pinel (1752-1833) y plante le décor de sa pièce Le Barbier d’Ingouville ou le Retour du Barbier de Séville, en 1776.

Au XIXe, c’est à Ingouville que se situe le roman Modeste Mignon de Balzac (1844). Le quartier est également décrit de façon très élogieuse par les écrivains qui relatent leur visite au Havre, à l’instar de Charles Nodier (1780-1844), Stendhal (1783-1842) ou Gérard de Nerval (1808-1855).

Ingouville and its hillside, a fully-fledged municipality before the city walls were destroyed, were a busy area, from the creation of the city until the 20th century.

[Read more]

Fort de Tourneville Fort de Tourneville ©Maeva Fleury, VduH
Caucriauville Caucriauville © Ph. Bréard, VduH
Caucriauville Caucriauville © Ph. Bréard, VduH
Caucriauville Caucriauville © Ph. Bréard, VduH
Caucriauville Caucriauville © Ph. Bréard, VduH
Vue panoramique Vue panoramique © Ph. Bréard, VduH
Vue panoramique Vue panoramique © Ph. Bréard, VduH

> À l’horizon, la ville haute
     Another place on the skyline

Les hauteurs de la ville du Havre apparaissent dans de nombreuses œuvres.

Dans Un rude hiver de Raymond QUENEAU (1939), le fort de Tourneville est un lieu de prédilection pour le personnage de Lehameau.

À la fin de La Nausée (1938) de Jean-Paul SARTRE, le personnage de Roquentin surplombe la ville, à laquelle il fait ses adieux.

Dans Quai de l’oubli (1992) de Philippe HUET, il est question du quartier de Caucriauville au début de sa construction

Quant à Benoît DUTEURTRE, il dresse dans L’Été 76 (2011) des descriptions panoramiques enthousiastes de la « côte » du Havre.

The hills of Le Havre appear in many works.

[Read more] [Read more]