La première histoire du Havre

« Il y a deux belles grandes places qui s’appellent l’une la place commune des Cannibales et l’autre située près de l’hôtel commun de la ville : deux des plus belles places de ville qui soient en France. Ce sont deux belles grandes places pour se promener et pour mettre les gens de guerre en ordre de bataille […] Et il y a aussi en la ville trois portes appelées l’une la porte d’Ingouville, l’autre la porte de Leure, qui sont à présent fermées à cause des troubles, et la troisième ouverte, appelée la porte du Perrey, pour aller vers la mer ; et aussi il y a trois boulevards des plus beaux, outre la plate-forme près de la grosse tour et le grand bastion […] »

Mémoires de Guillaume de MARCEILLES : la première histoire du Havre [1587-1594] / édition établie par H. Chabannes, J.-B. Gastinne et D. Rouet, Éditions L’Écho des Vagues, p. 155.



Lieux : Étape 14 - Place des Cannibales. Porte d’Ingouville. Porte de Leure. Porte du Perrey.
Quartier : Ville haute
Epoque : XVIe-XVIIIe
Genre : Historiographie
Edition : L’Écho des Vagues

Écoutez l'extrait :

Lecture Hervé Chabannes; prise de son Dan Hérouard