Voyage historique et pittoresque du Havre à Rouen, sur la Seine, en bateau à vapeur

« La mer est belle, le ciel est pur, l’air est calme, tout annonce une heureuse navigation. Un poète vous montrerait les nymphes de la Seine se baignant dans les eaux limpides, ou les Tritons, conduits par un dieu marin, et poussant sur la vague écumeuse votre navire que Neptune couvre de son égide tutélaire […]
Voici la tour de François 1er, belle de souvenirs historiques : le prisonnier de Pavie y fut traité magnifiquement par les premiers habitants du Havre ; le banquet royal coûta trente livres. Ce fut de ces créneaux que partit le coup terrible qui blessa un Richelieu, grand-oncle du fameux cardinal qui fit siège de la Rochelle, et confondit l’orgueilleuse ambition de la noblesse. Ce fut aussi aux créneaux de cette tour que resta longtemps accroché le cadavre d’Aignan Leconte, soldat téméraire, pour ne pas dire aliéné, qui, tandis que la garnison dînait, s’empara, lui seul, de la tour, où il résista pendant deux heures à toute la force armée du Havre. Un assiégeant lui brûla la cervelle. »

Joseph MORLENT, Voyage historique et pittoresque du Havre à Rouen, sur la Seine, en bateau à vapeur / avec une carte des rives de la Seine, Rouen, Édouard Frère éditeur, 1839, p.18-21.



Lieux : Étape 7 - Tour François 1er. Mer. Seine.
Quartier : Port et avant-port
Epoque : XIXe
Genre : Récits de voyage
Edition : À lire en ligne : gallica.bnf.fr

Écoutez l'extrait :

Lecture Hervé Chabannes; prise de son Dan Hérouard