"Le Panorama"

« Ils s’étaient donné rendez-vous pour le lendemain matin, après l’école, sur le quai, en face le marché aux fleurs […]

Arrivé le premier, il s’assit sur une chaîne entre deux bornes, au bord du quai. Un long yacht blanc était amarré en face de lui, et d’autres plus loin, à voiles et à vapeur. Leurs reflets blancs étaient au-dessous d’eux, endormis, et sur une eau si calme qu’ils pourraient être entraînés dans le départ sans se réveiller. En revanche l’eau bleutait le flanc des quilles. Ces magnifiques navires de luxe, endormis dans ce bassin depuis cent ans merveilleux, qui n’attendaient qu’un caprice de femme, le signal d’un voile pâle, pour se détacher lentement de la pierre et franchir là-bas le pont tournant de l’écluse. »

Georges LIMBOUR, « Le Panorama » ©Gallimard / La NRF, 1935. Citation extraite de Contes et récits, p. 82. www.gallimard.fr



Lieux : Étape 10 - Quais. Bassin du commerce.
Quartier : Centre reconstruit
Epoque : XXe < 1944
Genre : Nouvelle

Écoutez l'extrait :

Lecture Jean-Pierre Guiner; prise de son Dan Hérouard


  < Retour