Un rude hiver, La rue des Galions

« -Tu es marié ?
- Non
- Tu as une petite amie ?
- Non.
- Une liaison avec une femme mariée ?
- Non.
- Des femmes de passages ? Des poules ?
- Non.
- Je suis sûre que tu ne vas pas rue des Galions.
- En effet.
- Alors quoi ? Tu me fais marcher. Je sais qu’avec ma petite sœur tu es très correct. Tu n’es pas un vicieux. Tu n’as pas une tête à avoir des sales vices comme les Bicots. Tu me fais marcher, tu ne veux pas me dire la vérité.
- Je suis chaste, dit Lehameau.
- ph, fit Madeleine.
De la stupéfaction elle passa à l’apitoiement.
- Pourquoi ? Tu ne peux pas ?
Ça c’était drôle. »

Raymond QUENEAU, Un rude hiver©Gallimard, 1939. Citation extraite du volume L’imaginaire-Gallimard, p. 164. www.gallimard.fr



Lieux : Étape 8 - Étape 13 - Rue des Galions.
Quartier : Centre reconstruit
Epoque : XXe < 1944
Genre : Roman


  < Retour