La première histoire du Havre

« La tour est située à moitié dans le port, elle y sert de clôture de ce côté ci et de l’autre côté elle se trouve au bout de la clôture de la ville, entre la jetée qui la joint par dehors ; et de la jetée qui est hors l’enclos de la tour, par devant la ville, commencent les quais de la ville, qui sont tous de pierre blanche, les plus beaux et larges qui se puissent trouver, et qui forment la clôture du port qui est assez long et large pour pouvoir y accueillir et contenir un fort grand nombre de navires, tant grands que petits, regnicoles et étrangers, qui y viennent en temps de paix. Et, pour être le plus beau, le plus propre et le plus commode de tous les ports de ce royaume, il n’est aucun appareil d’embarquement d’armée navale, soit contre les Anglais, soit pour l’Écosse, ni ailleurs qui ne se soit fait en ce lieu de Grâce ; de même tous les navires royaux, les grands navires et ceux d’importance y ont toujours été faits et équipés. »

Mémoires de
Guillaume DE MARCEILLES : la première histoire du Havre [1587-1594] / édition établie par H. Chabannes, J.-B. Gastinne et D. Rouet, Éditions L’Écho des Vagues, p. 139.



Lieux : Étape 7 - Jetée. Port. Tour François 1er.
Quartier : Port et avant-port
Epoque : XVIe-XVIIIe
Genre : Historiographie
Edition : L’Écho des Vagues

Écoutez l'extrait :

Lecture Hervé Chabannes; prise de son Dan Hérouard


  < Retour